Pourquoi le live streaming donne un coup de boost à l’événementiel pendant la crise du Covid-19 ?

Au moment où nous écrivons ces lignes, le Covid-19 à sans aucun doute eu un impact sur nos vies d’une manière peu prévisible. Partout dans le monde, les gens s’auto mettent en quarantaine et restent à la maison au maximum. En retour, cela signifie aussi qu’ils passent de plus en plus de temps en ligne. Nous constatons déjà un déplafonnement massif des chiffres et les stats sur le streaming. Mais pourquoi le live streaming donne un coup de boost à l’événementiel pendant la crise du Covid-19 ?

Le live streaming était déjà présent auparavant. Mais avec de telles conditions, cette pratique à fait une irruption massive et soudaine dans les habitudes, tant personnellement que professionnellement. Parfois, pour égayer les journées et d’autres fois pour recréer du lien avec son environnement : des cours en tout genre (sports, cuisine, méditation, scolaire…), concerts et festivals, événements corporates interne ou externe avec des milliers de vues ou spectateurs, bref… beaucoup d’activité peuvent se retrouver dans cette modalité en live streaming. Par conséquent, c’est maintenant votre meilleure chance de profiter de la tendance.

Dans différents contextes, auparavant vue comme un élément non essentiel, il est désormais largement adopté, que ce soit pour des diffusions régulières ou plus ponctuelles. Si les premières initiatives, pendant le confinement et après, viennent d’un besoin de retrouver une forme de communication distanciée entre organisateur d’événements et publics, ce n’est pourtant pas la fonction originelle du live stream.

Le streaming live comme outil de promotion pour atteindre son audience

Si l’on entend le terme stream au sens de flux, et live en termes de direct, on peut noter que depuis longtemps que cet usage se fait pour l’audio, pour les radio par exemple. La vidéo n’est pas en reste puisque notamment les chaînes de TV l’emploient pour diffuser leurs programmes. Ce qui change progressivement ce sont les usages et fortement les technologies ainsi que leur accès.

Un élément est plus récent, c’est la diffusion sur internet de ces flux audio et vidéo en direct. Ce n’est qu’en 2011 que YouTube lance pour quelques privilégiés cette fonctionnalité, marquant ainsi le début d’une démocratisation progressive de ce nouvel usage encore en devenir il y a quelques mois en arrière. Avec un autre angle et public cible, Twitch se lance peut après avec pour angle le live stream de jeux vidéo et connais un succès immédiat. D’autre comme périscope, émergé en 2014, se concentre sur le live stream du quotidien (depuis racheté par Twitter en 2015). En 2016, c’est au tour de Facebook et Instagram de lancer cette fonctionnalité sur leur plateforme respective.

On comprend donc bien tout l’engouement autour de ce nouveau canal, propulsé à marche forcée ces derniers mois. Aujourd’hui, s’équiper de moyens de captation ou de solutions de diffusion au travers ou via des plateformes professionnelles, c’est s’assurer de toucher un public plus large que celui prévu par la capacité du lieu de l’événement. C’est aussi contribuer à faire connaitre ce lieu d’événement auprès de clients potentiels qui n’aurait pas le réflexe de le solliciter ou sur ce type de lieu. On a donc l’impression de découvrir ce média alors qu’il est présent dans notre quotidien depuis plus d’une dizaine d’années.

Pour les annonceurs, un événement physique peut-il être remplacé par événement digitalisé ?

De nombreuses sociétés et marques ont eu la réflexion de digitaliser leurs événements physiques en profitant d’avoir un public plus captif durant ces dernières semaines : lancement de nouveaux produits, conférences séminaires, etc.

Donc la question complémentaire est assez simple : Peut-on vraiment transposer un événement physique en un événement live ?

La réponse est oui, et de nouveau oui selon votre format de départ. Mais ce n’est pas vrai pour tous les angles et toutes les conditions. Un événement physique est générateur d’émotions et d’expérience cognitive qui ne peuvent pas être remplacée en l’état par du virtuel.

Néanmoins le live streaming d’un événement possède de nombreux atouts :

  1. Interactif : faire un live streaming c’est aussi l’occasion d’échanger avec son public grâce à des fonctionnalités d’interactivité en temps réel (questions / réponses, sondages, quiz…).
  2. Proximité : faire un live streaming permet de toucher immédiatement un public sans intermédiaire et sans contrainte de lieu. On créer ainsi un lien plus fort et un accès à l’information plus frais et direct.
  3. Inédit : faire un live streaming c’est aussi partager un sentiment d’exclusivité et d’instantanéité en avant-première par rapport aux autres supports.

Diffuser en direct sur internet, mais pas que…

Il ne suffit pas d’avoir une caméra ou un smartphone pour commencer à diffuser sur un internet. Quand on souhaite un rendu un minimum professionnel, il y a quelques étapes à respecter pour optimiser votre diffusion en live streaming.

Comme un événement physique, un événement digital en live streaming se réfléchit avec des objectifs qui lui sont propres. Vous devrez répondre aux contraintes de contenus spécifiques : Apporter du divertissement à votre spectateur (plus encore lorsque celui-ci est derrière un écran), lui raconter une histoire de bout en bout et lui fournir un apprentissage dans vos messages.

Votre stratégie de communication et de digitalisation de vos événements doit être optimisée et réfléchie en conséquence du ROI que vous en attendez : volumes de spectateurs, transformation vers votre site internet, chiffres d’affaires, viralité, notoriété…

Voici un article publié précédemment où nous présentions comment débuter avec le streaming en direct :

Prochainement, nous publierons un article pour vous détailler les grandes étapes à respecter pour votre streaming.

Restez connecté 😉