Comment débuter avec le streaming en direct ?

Donc, vous envisagez de créer un flux en direct, mais vous ne savez pas comment faire ?

Il y a plusieurs défis qui se posent lorsque l’on souhaite faire un direct :

  • Comment faire entrer la vidéo de ma ou mes vidéos directement dans mon ordinateur ?
  • Comment monter ou passer d’une caméra à l’autre en direct
  • Comment diffuser et envoyer la vidéo en direct ?
  • Comment enregistrer et utiliser la vidéo après le live ?

Eh bien, vous êtes au bon endroit. Nous avons les réponses à vos questions.

Le streaming live ou l’art de diffuser un contenu en direct peuvent aller d’une simple vidéo de votre PDG charismatique à la diffusion de vos événements en direct avec plusieurs sources audio et vidéo.

Pour tous les flux en direct, il existe essentiellement quatre composants qui se combinent pour offrir une expérience stable et évolutive dans le monde entier. Les voici :

La caméra vidéo

Ceci est une évidence. Vous avez en fait besoin de quelque chose pour capturer la vidéo et l’audio. Pour réaliser cela, un appareil photo numérique, une webcam, un smartphone ou dans des configurations plus avancées, vous pouvez avoir plusieurs caméras connectées à un commutateur. Pour un rendu professionnel, assurez-vous au minimum que votre appareil puisse filmer en HD.

Enfin, afin de diffuser en direct sur internet, il faut que votre appareil puisse diffuser en direct de manière autonome via un flux RTMP ce que vous filmez. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra en intermédiaire une carte d’acquisition ou un encodeur pour jouer ce rôle.

Le matériel audio

La vidéo c’est bien, mais le son aussi pour assurer une bonne retransmission de streaming live. Nous vous déconseillons d’utiliser le micro intégré à votre caméra, mais de vous équiper d’un microphone externe de qualité. Le son sera plus net et professionnel, avec une réduction de l’écho et pollution sonore.

Le matériel ou logiciel d’encodage

Pour faire un streaming live (ou diffusion vidéo en direct), il faut envoyer un flux sur internet. Avant toute chose, ce flux va devoir être encodé et ensuite transmis à une plateforme qui diffusera de manière plus large et optimiser votre vidéo.

Nous avons vu le matériel de captation de la vidéo et du son, maintenant au tour de celui qui va vous permettre de créer le flux et l’envoyer. En effet, une caméra ne sait pas envoyer toute seule un flux sur internet. C’est là qu’entre en jeu l’encodeur ou la carte d’acquisition vidéo, qui vont prendre la vidéo enregistrée par la caméra et la préparer à la diffusion. Leur rôle principal sera de lier le son et la vidéo pour ne renvoyer qu’un seul flux unique à la plateforme de diffusion. Pour effectuer cette capture vidéo, vous avez deux options :

  1. Un encodeur, qui est un périphérique physique externe et autonome. Matériel nécessitant un budget assez important, ils ne requièrent pas d’avoir un ordinateur surpuissant puisqu’il s’occupe de tout notamment de l’encodage de la vidéo et de votre flux pour que celui-ci soit envoyé de manière optimum. Voici notamment les produits Epiphan.
  2. Une carte d’acquisition vidéo va servir à faire le lien entre votre matériel de captation et votre ordinateur. Il est souvent nécessaire d’avoir une machine puissante avec cette méthode puisque votre ordinateur devra effectuer l’encodage qui est une étape énergivore. Voici quelques exemples avec les produits Elgato ou encore ceux de BlackMagic.

Les deux matériels vont vous permettre de faire office de récepteur de votre image filmée par votre ou vos caméras et de transmettre un flux de qualité.

Un ordinateur portable et logiciel d’encodage

Que vous diffusiez via le périphérique ou directement sur votre ordinateur, vous devrez toujours envoyer le flux pour gérer les entrées vidéo et audio, les transitions et, plus important encore, envoyer le flux vidéo vers une plateforme de streaming live.

Les logiciels d’encodage permettent de prévisualiser et de gérer le flux lors de son envoi en ligne, et d’ajouter tous les autres éléments d’habillage tels que les superpositions, les effets sonores et les transitions. Voici quelques exemples de logiciels :

À cette étape, une fois que votre matériel est configuré, il ne vous reste plus qu’à envoyer et partager votre flux en direct à votre audience.

Avoir une connexion à internet

Cela peut paraître anodin ou inutile de le préciser, mais en effet, pour diffuser sur internet, il faut une connexion à internet.
Maintenant que la porte ouverte est enfoncée, à l’heure de la HD ou de la 4K qui sont devenues la norme, vous devez vous assurer d’avoir une bonne connexion à internet (idéalement en fibre) et d’être branché en filaire.

Dans tous les cas, pour assurer une qualité optimum (qualité d’image, pas de coupure, de saccades ou de décalage) vous devez avoir un débit d’au moins 2Mb par seconde montante et descendante. Vous pouvez tester votre bande comme celui de ZDNet ou encore SpeedTest.

La plateforme de diffusion

Enfin vous aurez besoin d’une plateforme délivrant le service de diffusion de votre flux en direct, qui hébergera et affichera le produit final à partir du logiciel d’encodage. C’est ce que le spectateur va voir et expérimenter.

Cette plateforme (comme Streamfizz), basée sur le cloud sous forme d’abonnement, qui générera des codes intégrables (embed), des pages de visionnages ou encore une diffusion sur les réseaux sociaux durant laquelle la vidéo peut être affichée en ligne. Cette démarche va se faire en 4 étapes :

  • La plateforme reçoit le flux de votre encodeur ou logiciel d’encodage
  • Elle transmet ce flux sur un serveur pour enregistrement (si vous souhaitez proposer un replay à la du direct ou encore permettre un retour en arrière pendant le direct)
  • La plateforme s’occupe de la livraison à travers le réseau internet partout dans le monde en respectant les niveaux de privacité que vous avez défini
  • S’assure d’une livraison la plus courte possible entre vous et votre spectateur, notamment via des CDN à travers. L’intérêt ? Que votre vidéo soit vu par le bon public et n’importe où.

Avec Streamfizz, vous pourrez également personnaliser votre Player vidéo (logo et couleurs), la page de visionnage (logo et couleurs) ou encore de restreindre la diffusion à une faible audience.

Conclusion

La diffusion en direct (ou streaming live) peut sembler une tâche ardue au début et il y a certainement beaucoup de pièces en mouvement. Avec la bonne technologie et la bonne configuration, c’est un excellent moyen d’étendre la portée de votre contenu. Qu’attendez-vous pour vous lancer ?